Employé·e·s

Le processus de recrutement expliqué

Par l'équipe de Novea
Service-conseil aux chercheur·se·s d’emploi

Le processus de recrutement expliqué

Vous faites vos premiers pas sur le marché du travail et ne savez pas comment se déroule le processus de recrutement ? Vous aimeriez en savoir davantage sur les différentes étapes qui constituent un processus de recrutement ? Novea est là pour vous guider et vous donner tous les conseils dont vous avez besoin !  

Voici donc un petit aperçu du déroulement classique d’un processus de recrutement. 

Préparez votre dossier de candidature 

Puisque la première impression est toujours importante en affaires, présenter un dossier de candidature de qualité est primordial. D’abord, nous vous invitons à rédiger une lettre de présentation détaillée et personnalisée qui doit être adressée à l’entreprise ciblée.  

Par ailleurs, cette lettre de présentation vous permet d’expliquer brièvement les motifs de votre démarche en plus de mettre de l’avant les éléments qui font de vous le·a candidat·e idéal·e pour le poste. Ces éléments comprennent notamment une brève explication de votre parcours professionnel, votre motivation au changement, votre intérêt envers le poste et l’entreprise, etc. Une lettre de présentation est habituellement concise, d’une seule page, avec deux ou trois paragraphes maximum. Vérifiez les fautes d’orthographe et assurez-vous toujours de modifier votre lettre en fonction du poste et de l’entreprise. 

Il va sans dire que la lettre de présentation n’est pas obligatoire. Son utilité est également remise en question à une époque où les chercheur·se·s d’emploi ont le choix des opportunités et les employeurs de plusieurs industries font face à une pénurie de maind’œuvre. Cependant, nous sommes d’avis qu’une lettre de présentation permet à un·e candidat·e de se démarquer des autres en plus de démontrer un sérieux dans sa démarche et une plus grande implication. Si rien n’est spécifié dans l’affichage de poste concernant l’ajout d’une lettre de présentation, une alternative intéressante est d’utiliser le corps du courriel comme support pour votre lettre. Le format sera alors généralement plus court et exempt des formulations de politesse d’usage dans une lettre professionnelle.  

En plus de votre lettre de présentation, vous devez faire parvenir votre curriculum vitae (« CV »). Ce dernier devrait tenir sur deux pages maximum et faire la liste, en ordre antéchronologique, de vos expériences professionnelles. Votre parcours académique, vos implications bénévoles ainsi que vos centres d’intérêt et vos compétences techniques (langues, logiciels, habiletés) doivent également apparaître sur votre CV. Veillez à ce que votre CV soit épuré et lisible, exempt de fautes d’orthographe et avec une ponctuation consistante (surtout au niveau des listes qui se terminent en points et en pointsvirgules). À noter que les documents que vous joignez devraient toujours mentionner votre nom dans un format du type prénom_nom.doc ou similaire. 

Postulez ! 

Lorsque votre dossier est prêt, il ne vous reste plus qu’à postuler. Plusieurs méthodes s’offrent alors à vous. Vous pouvez faire parvenir votre dossier de candidature par l’entremise d’une plateforme en ligne, via un site d’affichage d’emplois ou sur le site web d’une entreprise directement. Vous pouvez également faire parvenir votre candidature directement à la personne-ressource par courriel, si vous avez ses coordonnées professionnelles. Autrement, vous pouvez également faire appel à une agence de recrutement telle que la nôtre qui fera parvenir votre dossier de candidature directement au client, avec votre accord, bien évidemment.  

Vous pouvez par ailleurs transmettre votre candidature directement en réponse à un affichage de poste, auquel cas il est judicieux de mentionner l’intitulé de celui-ci ou le numéro de l’annonce dans l’objet de votre courriel. Les candidatures spontanées sont aussi les bienvenues lorsque vous avez un intérêt pour une entreprise donnée mais qu’aucun rôle correspondant à votre expérience n’est ouvert au moment où vous postulez. Vous pourrez alors simplement préciser dans l’objet de votre courriel qu’il s’agit d’une candidature spontanée et mentionner le poste ou le département pour lequel vous avez un intérêt. 

L’entretien téléphonique 

Le processus de recrutement débute généralement avec un appel téléphonique avec la personne-ressource au sein de l’organisation ciblée. Les questions qu’elle vous posera seront alors d’ordre générique :  

  • Quelles sont vos attentes salariales ? 
  • Quel est votre niveau de bilinguisme ? 
  • Pourquoi avoir postulé sur le poste offert ?  
  • Pourquoi vouloir joindre notre organisation ? 
  • Validation de votre expérience professionnelle et vos raisons de départ d’emploi. 

Il est possible que la personneressource vous contacte directement après la réception de votre CV, sans prendre rendez-vous. S’il s’avère que vous recevez cet appel, mais que le moment n’est pas opportun pour vous, par exemple si vous êtes au travail ou à l’extérieur, n’hésitez pas à le mentionner et à proposer une plage horaire plus propice pour vous. De ce fait, vous pourrez vous préparer un peu à l’entretien téléphonique et vous assurer d’être dans la meilleure disposition possible pour échanger. 

L’entrevue  

Si l’appel téléphonique se déroule bien, il est fort probable que vous soyez convoqué·e en entrevue. En présentiel ou virtuelle, la préparation à une entrevue officielle est la même. Effectuez vos recherches sur l’entreprise et lisez bien l’affichage du poste. Prenez connaissance de la mission de l’entreprise et des valeurs qu’elle véhicule, et faites quelques recherches sur vos futurs interlocuteur·rice·s. Lisez leur biographie sur le site web, consultez leur profil LinkedIn, etc. 

D’autre part, préparez-vous à répondre à diverses questions sur votre parcours professionnel et académique, vos compétences techniques, vos habiletés sociales ainsi que vos champs d’intérêt. Avant une entrevue virtuelle, il est toujours recommandé de tester votre matériel en amont afin d’éviter tout problème technique le moment venu. 

Concernant le format de l’entrevue en tant que tel, il peut différer selon l’entreprise ou le secteur. Ainsi certaines organisations privilégieront une forme de discussion quand d’autres choisiront une entrevue plus formelle, sous forme de questions-réponses. Quel que soit le format choisi, une bonne préparation du·de la candidat·e passe avant tout par une relecture soigneuse de son CV. Pour chaque rôle occupé, études accomplies et même chaque loisir affiché, vous devrez vous interroger sur les questions qu’un·e intervieweur·euse serait susceptible de vous poser et réfléchir à la réponse que vous y apporteriez.  

Les tests techniques 

Pour certains types de postes, des tests techniques peuvent être requis. Il est donc possible qu’on vous demande d’effectuer des tests de langues pour évaluer votre niveau. Ce faisant, il peut s’agir de corriger un texte, en français ou en anglais, comportant des fautes d’orthographe ou de grammaire, de rédiger un texte ou de répondre à un test à choix multiples. De plus, si le poste requiert des compétences techniques particulières, telles que la maîtrise d’un logiciel spécifique, un test évaluant votre niveau d’expertise avec ce logiciel en particulier peut vous être demandé.  

À noter que si les tests sont à faire à la maison, il est préférable de les faire dans un endroit calme, où vous ne serez pas dérangé·e. 

Les tests psychométriques 

Les tests psychométriques servent à évaluer certains aspects de votre personnalité afin de valider un aspect un peu plus nébuleux d’un dossier de candidature, soit le fameux « fit » de personnalité.  En effet, ces tests évaluent également les grandes lignes de votre personnalité telle que votre stabilité émotionnelle, votre capacité à gérer la pression, vos réactions spontanées face à diverses situations et évaluent sur une échelle préétablie la concordance avec les besoins et exigences de l’entreprise en la matière.  

Néanmoins, il est important de mentionner que la fiabilité liée aux résultats de ces tests est relativement controversée. En effet, si vous ne « passez » pas un test psychométrique vous n’avez pour autant pas échoué à un examen quelconque. Cela donne simplement une information sur le potentiel « fit » avec un·e candidat·e. À noter qu’un certain nombre d’entreprises n’ont pas recours aux tests psychométriques dans leur processus d’embauche. 

Examen médical 

Certaines entreprises exigent des candidat·e·s qu’ils·elles se soumettent à un examen médical. Bien qu’il s’agisse d’un droit de l’employeur, ce dernier est très encadré par la loi et ne peut être exigé qu’au regard des exigences professionnelles justifiées. Pour en savoir plus sur ce sujet, n’hésitez pas à consulter cet article : https://www.avocat.qc.ca/affaires/iiexamen-med.htm 

La prise de références et la vérification d’antécédents 

L’employeur peut aussi vous demander de fournir une liste de personnes références avec lesquelles il sera possible de discuter, afin de vérifier certains aspects de votre dossier de candidature en obtenant des exemples concrets de situations professionnelles antérieures.  

Nous vous conseillons de fournir les noms de certains de vos ancien·ne·s superviseur·e·s plutôt que les noms d’ancien·ne·s de collègues de bureau. Ces derniers ne seront pas en mesure d’établir le même niveau de crédibilité que les premiers car ils n’ont aucun lien de subordination avec vous. Il est également préférable que vous informiez directement les personnes concernées que vous allez fournir leurs coordonnées dans le cadre d’un processus de prise de références.  

La vérification d’antécédents, quant à elle, permet à l’entreprise de recueillir des informations sur votre dossier criminel et de crédit, entre autres. Pour récolter ces données, l’employeur, ou un·e représentant·e externe telle qu’une firme de vérification d’antécédents, est dans l’obligation de vous faire préalablement parvenir un formulaire de consentement et ne peut procéder à cette enquête sans votre accord. 

L’offre d’embauche 

Si toutes les étapes précédentes se sont conclues avec succès, vous devriez recevoir une offre d’embauche détaillant les modalités de vos futures conditions de travail. Assurez-vous que toutes les informations pertinentes soient inscrites dans le document :  

  • Date d’embauche; 
  • Titre de l’emploi offert; 
  • Horaire de travail hebdomadaire; 
  • Flexibilité de l’horaire journalier; 
  • Politique de télétravail le cas échéant; 
  • Salaire annuel ou taux horaire; 
  • Journées de maladies/personnelles; 
  • Vacances et la période de référence pour les vacances; 
  • Échéancier des augmentations salariales; 
  • Structure et paiement des primes au rendement; 
  • Durée de la probation; 
  • Admission aux programmes d’avantages sociaux tels que les assurances, les régimes de retraite, etc.; 
  • Remboursement de certains frais comme par exemple les frais de cellulaire, les cotisations à un ordre professionnel, le transport ou le stationnement, etc.; 
  • Conditions de rupture du lien d’emploi incluant la période de préavis; 
  • Clauses particulières de non-sollicitation et de non-concurrence. 

L’accueil et l’intégration 

Félicitations ! Vous êtes sorti·e· victorieux·euse de ce processus. Maintenant, il ne vous reste qu’à vous présenter à l’heure prévue avec les ressources humaines pour votre première journée de travail et à faire vos preuves ! 

Pour tout autre conseil, n’hésitez pas à communiquer avec une membre de notre équipe !