Employé·e·s

L’entretien téléphonique

Par l'équipe de Novea
Service-conseil aux chercheur·se·s d’emploi

L’entretien téléphonique

Pour une entreprise ou un·e recruteur·se, l’entretien téléphonique est une étape cruciale lors de l’évaluation d’un dossier de candidature. En effet, lors de cet appel de quinze à trente minutes, le·la candidat·e doit en profiter pour faire la meilleure impression possible, tout en répondant aux questions de son interlocuteur·rice. Puisqu’il s’agit-là du premier contact entre l’entreprise et le·la candidat·e, il est très important de bien s’y préparer.  

L’entretien téléphonique permet, entre autres, de valider les attentes salariales, les objectifs professionnels et l’intérêt du·de la candidat·e mais également d’avoir une idée de sa personnalité pour valider un certain « fit » avec l’équipe et les valeurs de l’entreprise. 

Nous vous donnons donc quelques trucs et astuces afin de réussir au mieux cette étape importante du processus de recrutement. 

L’organisation 

Avant toute chose, soyez organisé·e ! En tant que recruteuses, il nous arrive assez régulièrement de nous préparer pour l’entretien téléphonique (lecture du CV et de la lettre, préparation de nos questions d’entrevue, consultation de la documentation fournie à l’appui de la candidature) pour finalement appeler un·e candidat·e qui avait complètement oublié notre rendez-vous téléphonique planifié depuis plusieurs jours 

Ce genre de situation laisse malheureusement le désagréable sentiment que le·la candidat·e n’est pas en mesure de bien gérer son propre agenda, ce qui n’est pas la première impression que vous souhaitez donner à votre interlocuteur·rice. Par exemple, si vous êtes un·e professionnel·le de l’administration et que vous pourriez être appellé·e dans le futur à gérer l’agenda de votre patron, vos capacités organisationnelles peuvent être remises en doute. La ponctualité est par ailleurs une qualité recherchée par tous les employeurs sans exception, il est donc essentiel d’être à l’heure (et présent·e !) au rendez-vous téléphonique. 

Si le moment initialement choisi n’est finalement plus opportun, soyez transparent·e : contactez par courriel le·la recruteur·e, mentionnez l’impératif qui a surgi de votre côté et proposez un autre moment pour l’appel. Nul ne vous en voudra de devoir faire face à une urgence tant que vous restez proactif·ve et transparent·e. 

Un endroit propice

Nous vous invitons à vous installer dans un endroit calme, où vous pourrez parler librement et où il n’y aura pas trop de bruit. Si vous êtes à l’extérieur ou bien en mouvement, il est probable que votre interlocuteur·rice vous entendra mal. Un restaurant ou un grand magasin est définitivement à proscrire, le brouhaha rendant généralement intelligible vos propos. Si nécessaire, votre voiture (à l’arrêt) peut être une situation de repli. 

Il est également très difficile d’établir un réel dialogue si l’interlocuteur·rice ne répond que par monosyllabes ou par des courtes phrases. Cela se produit régulièrement lorsque le·la candidat·e prend un appel en public ou est encore au bureau. Rappelez-vous que cet appel est un moyen utilisé pour apprendre à vous connaître : n’hésitez donc pas à entretenir la conversation et n’oubliez pas de développer vos réponses. 

La préparation

Afin de démontrer votre intérêt pour le poste ainsi que votre niveau de professionnalisme, nous vous invitons à prendre connaissance du profil professionnel de votre interlocuteur·rice. Lorsque vous faites affaire avec nous, et que nous planifions un entretien téléphonique ou une rencontre en personne avec un·e candidat·e chez l’un de nos clients, nous indiquons toujours dans un courriel les liens pertinents à consulter avant la rencontre. Ces liens peuvent être : le profil LinkedIn ou la biographie en ligne de l’interlocuteur·rice, le site internet de l’entreprise, quelques articles d’actualités pertinents à lire, l’affichage ou la description du rôle à pourvoir, etc.  

Plus vous en connaissez sur le parcours professionnel de votre interlocuteur·rice, sur la mission de l’entreprise et les exigences du poste, plus vous vous démontrez le sérieux de votre démarche ainsi que votre réelle implication dans le processus. Évidemment, vous devez faire cette démarche de recherche et de préparation avant chacune de vos entrevues téléphoniques, et ce, pour chaque entreprise ciblée.  

 Un·e spécialiste en acquisition de talents, en agence ou en entreprise, prendra le temps, avant chaque entretien téléphonique, de préparer son appel en consultant le CV du·de la candidat·e, sa lettre de présentation, ainsi que son profil LinkedIn, en plus de préparer une liste de questions. Il est donc très apprécié lorsque l’effort de préparation est également fait du côté du·de la candidat·e. 

Faites une liste

Parfois, un·e candidat·e postule à tellement d’endroits en même temps qu’il·elle est incapable de se souvenir auprès de quelles entreprises son dossier de candidature a été acheminé. Cela est problématique, car si le candidat·e reçoit un appel de l’entreprise qui désire aller de l’avant avec sa candidature, il·elle doit se souvenir de quel poste ou rôle il est question, faute de quoi il·elle fera mauvaise impression. 

Afin d’éviter cette fâcheuse situation, nous vous invitons à dresser une liste détaillée des entreprises et des postes pour lesquels vous avez fait parvenir votre candidature. Si vous faites affaire avec une agence de recrutement, cela aidera également l’agence à mieux vous représenter, et augmentera votre crédibilité, puisque le·la recruteur·se s’assurera que vous ne postuliez pas plusieurs fois sur un même poste.  

À ce titre, il est impératif d’être transparent au sujet de vos démarches. Être impliqué·e dans plusieurs processus de recrutement en même temps n’est pas négatif, mais en faire mention au ou à la recruteur·e qui vous représente permettra de prendre en compte les décisions auxquelles vous êtes susceptible de devoir face, et ainsi vous accompagner du mieux possible. 

D’autre part, votre dossier de candidature est précieux. Si vous décidez de le partager avec plusieurs agences, et auprès de plusieurs entreprises, assurez-vous que ce soit auprès d’agences et entreprises que vous avez ciblées personnellement.  

Nous vous invitons également, afin d’éviter toute mauvaise surprise, à indiquer très clairement à tou·te·s les recruteur·euse·s en agence avec qui vous collaborez que vous ne désirez pas que votre CV circule sans votre consentement. Il est malheureusement une pratique connue et populaire chez certaines agences (mais pas chez nous !) de faire parvenir un dossier de candidature d’un·e candidat·e à un de leur client sans que le·la candidat·e ait donné son consentement. Votre CV peut donc se retrouver auprès de diverses entreprises sans même que vous le sachiez. Soyez vigilant·e, et ferme avec les agences qui vous épaulent dans vos démarches. 

L’écoute active

Afin de démontrer le plus possible votre intérêt pour le rôle lors de l’entretien téléphonique, nous vous invitons à faire preuve d’écoute active. Soyez attentif·ve à votre interlocuteur·rice et ne lui coupez pas la parole. Par la suite, n’hésitez pas à reprendre la question en la reformulant si vous désirez être certain·e de l’avoir bien comprise. Restez clair·e et concis·e dans votre réponse et vos explications tout en faisant preuve de transparence et d’honnêteté. Posez des questions sur le rôle et l’entreprise, ainsi que sur le profil recherché et n’hésitez pas à prendre un peu de recul si vous êtes de ceux·elles qui parlent trop. À noter que plus vous serez préparé·e pour l’appel, plus vous aurez de faciliter à répondre aux questions et entretenir la conversation. 

Les professionnel·le·s en acquisition de talents aiment ressentir l’authenticité d’une interaction. Il est facile de déceler un inconfort, un mensonge ou une incohérence dans les propos échangés. Rester soi-même est donc le meilleur conseil à suivre lors d’une entrevue téléphonique.  

Par ailleurs, n’oubliez pas d’accorder autant que possible votre entière attention à l’échange téléphonique. Les conversations interrompues par l’arrivée d’un message ne sont pas si rares et sentir que l’on perd régulièrement l’attention de son interlocuteur·trice peut laisser une impression mitigée. 

Pour la suite

En terminant, nous vous invitons à prendre en note les coordonnées (nom complet, titre, téléphone et courriel) de votre interlocuteur·rice afin de lui faire parvenir une brève note de remerciement par courriel à la suite de l’appel. 

S’il arrivait que vous ne décrochiez pas d’entrevue en personne à la suite de l’entretien téléphonique, ne vous découragez pas. Rappelez-vous que l’objectif d’un processus de recherche d’emploi n’est pas seulement de décrocher un poste, mais également d’en décrocher un qui concordera avec vos aspirations professionnelles à long terme. Ce n’est donc que partie remise.  

Pour obtenir de plus amples conseils ou renseignements de la part de notre équipe, contactez une de nos membres dès maintenant.